Essai auto Trajectoire Magazine : Mercedes GLE 450 4MATIC

    GLE – Easy Rider.

    Avec déjà plus de 2 millions de clients depuis l’apparition de la Classe M en 1997, Mercedes-Benz présente une évolution de son SUV GLE qui bénéficie d’un panel de nouveautés aussi attrayantes qu’intrigantes. Plus luxueux et doté de fonctionnalités exclusives, le GLE 450 4MATIC a l’ambition de redéfinir les standards de la catégorie.

    Aérodynamique soignée

    Grand, massif, imposant, tels sont les qualificatifs qui viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on découvre le nouveau GLE. Pourtant, comme toujours avec Mercedes-Benz, la finesse est cachée dans les détails. Penchons-nous sur l’aérodynamique de cette voiture.
    De l’aéro dans un SUV, vraiment ? Le Cx de 0.29, record absolu de la catégorie, est là pour témoigner du soin extrême avec lequel le style marie un volume de tout-terrain avec la fluidité d’une limousine.
    Cette performance bénéficie en premier lieu à la consommation ; elle est obtenue par une palette d’artifices développés en soufflerie, tels que l’AirPanel (déjà vu sur la Classe A ou sur les AMG GT), qui régule le refroidissement derrière la calandre. Les nombreux déflecteurs complètement intégrés à la carrosserie influent sur l’écoulement d’air autour des roues ou sur le hayon. Plus significatif et cependant invisible, le soubassement a été particulièrement travaillé et se voit caréné de toutes parts. Il faut absolument se pencher sous la voiture pour admirer ce travail remarquable.

    Habitabilité renforcée

    Disponible pour la première fois en sept places, le GLE voit son volume significativement augmenté. Plus haute, plus longue et plus large, l’habitabilité intérieure progresse pour un confort inégalé aux places arrière, les deux sièges d’appoint supplémentaires étant à réserver aux enfants. Le cockpit à l’avant fait instantanément oublier le gabarit de la voiture tant on se sent bien à son bord. Les sièges d’excellente facture et le volant avec sa jante large sont typiques de Mercedes- Benz; les aficionados ne seront pas dépaysés par cet environnement très soigné.

    Essai auto Trajectoire Magazine : Mercedes GLE 450 4MATIC

    Classique, certes, mais avec une sensation de robustesse exprimée par les poignées du tunnel central ou les formes carrées des aérations. Progressivement, Mercedes-Benz impose sur toute sa gamme le tableau de bord à deux écrans multifonctions apparus sur la Classe A, puis repris sur la GT 4 portes et pour lesquels un soin tout particulier a été apporté dans l’ergonomie et la simplicité d’utilisation.

    Intelligence artificielle

    La commande du système (MBUX) a évolué pour une prise en main intuitive, bien aidée en cela par l’intelligence embarquée. Quatre styles d’affichage sont prédéfinis : classique ou numérique jusqu’à minimaliste. La fonction tête haute mérite d’être soulignée : les informations semblent flotter à l’aplomb du capot pour un confort de vue inégalé. Dans l’habitacle, une caméra au plafond distingue le conducteur du passager lors de l’approche de la main vers l’écran ou sur le pavé tactile. L’affichage se modifie alors et fait ressortir les éléments de sélection désirés. Les ordres liés à la conduite (comme le mode off-road ou les caméras de recul) ne s’activent que pour le conducteur et sont placés au plus près du volant ; le passager accède également à ses propres réglages et aura tout le loisir de détailler les fonctions de massage Energizing Coach, qui améliorent la posture et invitent à la relaxation lors des grands trajets. La configuration est entièrement personnalisable : pointez deux doigts vers l’écran et vous déclenchez votre fonction préférée, évidemment distincte selon que vous soyez le conducteur ou le passager. Décidément, ces fonctions de contrôle si sophistiquées aboutissent dans le langage Mercedes-Benz à une simplicité d’utilisation désarmante.

    Routière confortable

    A son volant, débarrassons-nous de toute velléité sportive pour apprécier le confort incroyable et la souplesse de conduite procurée par la motorisation de 367 ch couplée à la boîte robotisée à neuf rapports. D’abord disponible en version 6 cylindres essence, elle se verra dotée de la fonction EQ Boost hybride, offrant ponctuellement 22 ch supplémentaires.
    Cet ajout de puissance est rendu possible grâce à l’adoption du réseau électrique en 48 V pour tous les grands consommateurs d’énergie, tels que la pompe à eau ou la climatisation. Cette technologie, particulièrement efficiente avec l’alterno-démarreur intégré (un seul organe faisant basiquement fonction de démarreur et d’alternateur) permet non seulement de supprimer la courroie d’entraînement des organes auxiliaires, ce qui libère une place conséquente, mais également d’alimenter la batterie avec une récupération de l’énergie très optimisée. De fait, les accélérations sont franches et, à la manière d’une moto, le GLE s’incline de 3° vers l’intérieur pour compenser les effets de la force centrifuge dans les virages. Lorsqu’on le bouscule un peu, le comportement devient légèrement sous-vireur et donc tout à fait sécurisant. Tout incite alors à réduire un peu l’allure pour profiter du confort ambiant.

    Essai auto Trajectoire Magazine : Mercedes GLE 450 4MATIC
    Essai auto Trajectoire Magazine : Mercedes GLE 450 4MATIC

    Suspension active

    On ne peut que recommander de choisir de doter son GLE de la suspension active (E-Active Body Control) proposée en option. Fonctionnant avec le réseau électrique 48V combiné à une suspension pneumatique spécifiquement développée pour ce modèle, cette suspension intelligente est une merveille d’adaptabilité. Outre le fait, significatif, qu’elle contribue à gommer les effets du poids important de l’engin, elle lui confère une agilité remarquable pour son gabarit. Associé au système de détection de l’adhérence, le GLE peut réguler sa vitesse en fonction de l’état de la chaussée. L’amortissement contrecarre non seulement le roulis, mais aussi le tangage et les mouvements verticaux, via une régulation individuelle pour chaque train de roulement ; les passagers n’en apprécieront que plus la stabilité et le fait d’évoluer avec une voiture qui vire à plat. Les effets invisibles en sont une récupération de l’énergie engendrée par le mouvement des amortisseurs.

    Performance off-road

    Bien que l’assistant de conduite gère pour vous de manière complètement autonome la conduite lors d’embouteillages avec maintien de la trajectoire et des distances de sécurité, les caractéristiques tout-terrain du GLE vous permettraient tout autant de quitter la route pour poursuivre votre chemin en off-road ! Les effets de la suspension active y sont tout simplement spectaculaires ! Plantez donc votre voiture dans le sable et la suspension produira des mouvements d’assiette verticaux ou se dandinera pour augmenter la pression sur les roues et générer la motricité nécessaire pour se sortir de ce mauvais pas ! Evidemment, la gestion individuelle des roues contribue à un niveau de franchissement hors norme sur les parcours tout terrain.

    Avec ce SUV, Mercedes-Benz a encore une fois repoussé les limites. En plus d’une apparence luxueuse très aboutie, le niveau technologique remarquable de cette voiture s’exprime en termes de performances exceptionnelles pour ses capacités en tout-terrain et se traduit en confort et simplicité d’utilisation remarquables dans la vie de tous les jours.

    Essai auto Trajectoire Magazine : Mercedes GLE 450 4MATIC

    Par Stéphane Léchine – Trajectoire Magazine N°126

    Back to top

    Essai / Demande D’offre

    * Obligatoire