Corvette Race team 2014

    Corvette Race team 2014

    CE QUI S’EST PASSÉ JUSQU’ICI

    Suite aux quatre premières courses du TUDOR United SportScar Championship (USCC) 2014, la toute nouvelle Corvette C7.R a fait très forte impression dans la catégorie GT Le Mans (GTLM). Pilotée par Antonio Garcia et Jan Magnussen, la voiture numéro 3 était en tête du classement grâce à deux victoires en course. Ce bolide pouvait-il maintenir son élan pendant toute sa première saison afin d’offrir le titre tant convoité à ses pilotes, à son constructeur, Chevrolet, et à l’équipe de Corvette Racing ? Avant d’avoir la réponse, un rendez-vous assez spécial l’attendait de l’autre côté de l’Atlantique…

    PETITE PAUSE AU MANS

    En juin, Corvette Racing s’est rendu en France pour tenter de remporter sa huitième victoire dans sa catégorie aux mythiques 24 Heures du Mans. Au volant de la C7.R, Garcia, Magnussen et le troisième pilote, Jordan Taylor, ont dû faire face à une soupape de cric pneumatique défectueuse et à des complications dues à la voiture de sécurité, mais ont tout de même fini en deuxième position en parcourant 4 606,78 km.

    Taylor a déclaré « Cette voiture a été exceptionnelle », et Garcia a ajouté, « Nous avons fini avec seulement un tour de retard, ce qui correspond exactement au temps que nous avons perdu en début de course à cause de réparations. Pendant la majeure partie de la course, nous avions la voiture la plus rapide. »
    Corvette Race team 2014

    Nouvelle victoire à Watkins Glen

    La cinquième course du championnat TUDOR avait lieu à nouveau aux États-Unis, il s’agissait des 6 Heures de Watkins Glen, dans l’État de New York. Et une fois de plus, Garcia et Magnussen se sont distingués et ont remporté la course au volant de leur C7.R numéro 3, c’était sa troisième victoire consécutive. Juste après le départ, elle est passée comme une flèche devant la BMW qui était en pole position et a ensuite mené la course pendant 154 tours de circuit sur 185 tours terminés. À bord de la C7.R numéro 4, Oliver Gavin et Tommy Milner étaient en deuxième position la majeure partie de la journée, mais ont été écartés du podium à cause d’une pénalité de « contact évitable » dans la dernière heure de course.

    EN TÊTE AU CANADA

    Y a-t-il quelqu’un capable de rattraper l’espagnol et le danois ? En tout cas, pas au Canadian Tire Motorsport Park de l’Ontario, où aucune voiture n’a pu rivaliser avec la vitesse et la maniabilité exceptionnelles de la C7.R numéro 3, qui a même terminé 11 secondes devant sa poursuivante, une Dodge Viper. « C’est une catégorie avec un niveau tellement élevé, chaque dixième de seconde compte » a déclaré Magnussen. « Avoir quatre victoires d’affilée à ce moment du championnat est pour nous un résultat vraiment extraordinaire. »

    Corvette Race team 2014

    Tête-à-queue à Indianapolis

    La suite du championnat TUDOR s’est passée sur l’Indianapolis Motor Speedway pour le Brickyard Grand Prix de juillet. La C7.R numéro 3 a de nouveau brillé, avant qu’une collision avec une voiture moins rapide la fasse descendre en dixième position. Malgré une fin de course phénoménale de Garcia et Magnussen, la numéro 3 a finalement passé la ligne d’arrivée en quatrième position (juste devant Milner et Gavin). Magnussen, déçu, a déclaré : « C’est vraiment dommage qu’il y ait eu cette collision. Je pense que le gars à l’intérieur du virage a perdu le contrôle, il m’est rentré dedans et m’a fait faire un tête-à-queue. Et il semblerait que nous ayons perdu du terrain après cet incident. »

    CREVAISON SUR LE ROAD AMERICA

    La course suivante a eu lieu dans le Wisconsin, sur le Road America. Inauguré en 1955, il fait partie des très rares circuits qui ont gardé leur configuration originale aussi longtemps. S’étendant sur 6,5 km et comportant 14 virages, ce circuit compact n’a pas vraiment aidé les C.7R, qui se sont toutes deux retrouvées dans un trafic dense lors des premiers tours. Garcia et Magnussen ont fait un arrêt stratégique assez tôt dans la course, pour regonfler les pneus et faire le plein. Mais une crevaison à cause de débris sur la route suite à une collision a fait finir le duo à la sixième place (juste devant Milner et Gavin, qui ont écopé d’une pénalité d’une minute pour avoir enfreint les règles dans la voie des stands).

    Corvette Race team 2014

    Collision en Virginie

    Suite à un carambolage lors des essais du l’Oak Tree Grand Prix sur le Virginia International Raceway, Magnussen a été victime d’une commotion. Pour la course principale, Jordan Taylor a fait équipe avec Garcia, mais ils n’ont fini qu’en septième position. Taylor s’est confié : « Ce n’est pas évident quand on découvre un circuit le jour de la course. C’était la première fois que je prenais le départ. J’ai roulé assez prudemment et plusieurs pilotes m’ont dépassé ». Quant à la C7.R numéro 4, une Porsche un peu nerveuse l’a percutée par l’arrière, la faisant sortir du circuit et l’éliminant de la course.

    DU MAL À FREINER À AUSTIN

    En arrivant au circuit des Amériques à Austin, au Texas, Garcia et Corvette Racing étaient toujours en tête des classements de pilotes et d’équipes. Mais Chevrolet était descendu en deuxième place du classement des constructeurs. L’espagnol a pris le départ de la course et est resté au volant pendant une double période sans relais : « La première partie s’est bien passée. J’ai été très compétitif et j’ai doublé plusieurs voitures qui avaient été plus rapides lors des qualifications. ». Magnussen a ensuite pris le volant et des problèmes de freins ont anéanti leurs chances de finir sur le podium. Les efforts de la C7.R numéro 4 n’ont pas non plus été récompensés.

    FIN DE L’AVENTURE EN GÉORGIE

    La dernière course de la saison, le Petit Le Mans de 10 heures, a eu lieu sur le circuit de Road Atlanta, en Géorgie. À la fin de la triple période de Garcia, qui avait pris le départ, la C7.R numéro 3 était en tête. Mais quand Magnussen a pris le relais, une catastrophe s’est produite. Plusieurs voitures de la tête de la course ont quitté la voie de stands au même moment alors que la sortie était fermée. Cela a provoqué une collision entre Magnussen, une Ferrari et une Porsche. Suite aux longues minutes perdues à réparer la C7.R, elle n’a pu finir que huitième, soit quatre places derrière celle de Milner et Gavin.

    Le regard tourné vers l’horizon

    En fin de compte, quand on pense à l’excellent potentiel des Corvette, la C7.R n’a peut-être pas été à la hauteur en début de saison. Malgré quatre victoires d’affilée, Chevrolet n’a pu se hisser qu’à la troisième place du classement des constructeurs et Corvette Racing à la deuxième place du classement des équipes. Dans la lutte pour le titre du meilleur pilote, qui a duré toute la saison, Garcia a fini troisième. Mais l’avenir est très prometteur. Souvenez-vous, les prédécesseurs de la C7.R, la C6.R et la C5.R, qui ont décroché plusieurs titres, ont fait chauffer le bitume des circuits pendant neuf et dix saisons, respectivement. Si le nouveau bolide de Corvette participe à des courses pendant aussi longtemps, tout en ayant tiré des leçons de cette première saison, son succès sur le long terme semble assuré. Nous attendons la prochaine saison avec impatience !

    Source www.chevrolet.fr

    Back to top

    Essai / Demande D’offre

    * Obligatoire


    Réserver un essaiRecevoir une offreRecevoir de la documentation